Papillon monarque et sa connexion avec le jour des morts

Posted on Jan 1, 2018

Papillon monarque

Papillon monarque (en latin Danaus Plexippus Linneo) a été appelé par les Aztèques Xochiquetzal (fleur précieuse) ou Quezalpapalotl (papillon saint). Il était considéré comme la déesse de la maternité, l’amour, les fleurs, la beauté; symbole de la spiritualité, mort et feu, ainsi que l’esprit de la forêt.

 

Croyances tribales

Les Aztèques croyaient que le papillon monarque représente les âmes des enfants morts qui retournent sur la terre; et les indigènes virent l’image d’un visage humain dans le motif des ailes du papillon.

La tribu Mazahua appelait ces papillons « filles du soleil ». Cet nom faisait la référence à la couleur de leurs ailes ou au fait que l’éveil de ces papillons signifiait l’arrivée du soleil printanier.

À l’époque de Teotihuacán, les papillons monarques étaient représentés sur les tampons, les anneaux nasaux et les ornements de tête. Ils ont été présentés à partir d’un portrait fidèle de ce papillon aux stylisations avancées.

 

Légende

Dans la tribu Náhuatl, le papillon monarque était appelé « papálotl ». Ce papillon symbolisait le feu et la guerre. La légende de la tribu Náhuatl dit que si quelqu’un veut du bonheur, il doit murmurer ce souhait au papillon monarque. Seul un papillon qui peut se déplacer sans bruit est la seule créature vivante capable de porter cette demande à Xochiquetzal, la déesse de la joie et des fleurs.

Selon la légende de Guerrera, ce papillon représentait les héros et les personnes importantes qui sont morts. Il représentait aussi des guerriers tués ou sacrifiés sur l’autel des sacrifices. Il représentait aussi les femmes qui sont mortes pendant l’accouchement. Selon la légende, les âmes de ces morts se sont transformées en papillons ou colibris au plumage coloré.

Les tribus Mexica, Mixteca, Teotihuacan, Tolteca et Zapoteca protégeaient les sites d’hivernage du monarque.

Depuis l’époque préhispanique, les papillons du monarque représentent les âmes des morts qui retournent sur terre pour rendre visite aux vivants. Mais ce n’est qu’au dix-neuvième siècle que ces papillons ont acquis un statut supplémentaire, lorsque le Jour des Morts, le 1er et le 2 novembre, a été officiellement établi. Des papillons monarques apparaissent au Mexique vers cette date pour hiverner au Mexique et au Michoacán.

Dans cette région, les descendants de Purépecha et de Mazahuas considèrent toujours les papillons monarques comme des messagers des dieux représentant les âmes de leurs ancêtres, leur offrant un cire et une résine de copal.

 

Migration

La migration du monarque se fait du Canada, à travers les États-Unis, vers les sanctuaires au Mexique établis pour protéger ce magnifique papillon.

Papillon monarque dans un sanctuaire d'hiver

Papillon monarque dans un sanctuaire d’hiver

Papillons dans la culture quotidienne

Les papillons monarques sont devenus une partie de la culture. Ils sont présentés sur des objets de tous les jours tels que les timbres, la porcelaine et les dessins.

Le célèbre styliste mexicain Pineda Covalin a dédié au papillon monarque toute une gamme de produits dans de nombreuses variantes de couleurs.